Home / je fais ma transition (écologique) / Plus écolo = plus performante ?

Plus écolo = plus performante ?

photo bocaux

2019, année de reprise après grossesse, aurait pu être plus compliquée qu’une autre, niveau résultats sportifs et forme. Et finalement, j’aurais fait ma meilleure saison jusque maintenant : victoire sur les chemins du soleil, champions de France par équipe mixte (au scratch je le rappelle pour les gars du team FMR parce que ça me fait toujours plaisir, ils étaient juste derrière nous :) ), victoire sur l’Evergreen, triathlon distance Ironman mais avec plus de dénivelé… des résultats que je n’attendais pas spécialement.

En plus d’avoir un nouvel habitant,  on a aussi opté pour des modifications de nos habitudes. Evidemment, ce n’est pas plus de temps pour l’entraînement, mais surtout des habitudes de tous les jours, dans un soucis d’être meilleurs pour la planète.

 

1- oui à l’alimentation 99% bio et flexitarienne

Manger des pesticides c’est bon ni pour moi ni pour la planète. Et manger des produits bons, c’est bien pour la tête et pour la performance. Je n’ai pas l’impression de me restreindre en alimentation, car je cuisine, et je choisis des produits qui ont déjà du goût. Quand je parle du bio, c’est celui du vrai magasin bio (moins cher), pas celui du supermarché bio qui achète en Espagne et propose des tomates suremballées de plastique en hiver …

Pour la viande, le poisson, la volaille, on en mange bien trop (de manière générale), alors pour moi c’est plutôt devenu l’exception. Par contre les légumineuses et oléagineux, sont dans mes repas au quotidien. Sans oublier les œufs frais des poules qui se baladent dans mon jardin.

 

2-oui au vélo pour aller au boulot

Ça me fait déjà 3000 km au compteur sans même y penser. Sans compter les déplacements pour les courses, activités, et autres.

Ça supprime aussi toutes les causes de stress causées par les bouchons ou ralentissement, enfermés dans sa voiture.

 

3-oui aux compétitions à côté de chez moi

Plutôt que d’aller de l’autre côté de la planète, pourquoi ne pas profiter du choix incroyable que l’on a en France, et surtout en Rhône Alpes ?

Moins de trajet, moins de fatigue, moins d’organisation et donc plus d’entraînement ?

En fait j’avoue que dire « j’adore la nature, je veux aller la découvrir de l’autre côté de la planète » tout en la détruisant en prenant l’avion, à moment donné quand on se regarde en face un peu sérieusement, ça colle pas…

4-j’ai arrêté de manger du plastique

Manger 9g de plastique par semaine ? c’est la moyenne de ce que chaque français ingurgite, ce qui représente une carte de crédit. En achetant en vrac, on réduit les emballages plastiques, et le contact de tous les aliments avec. Idem, on supprime les bouteilles en plastique, et même les bidons ou bouteilles plastiques pour boire toute la journée au boulot, on prend une gourde en verre ou en inox c’est magique  . Si ce n’est pas pour la planète qu’on le fait, autant aussi le faire pour nous.

Et petite info, le mythe de « c’est du plastique ça se recycle » qui nous déculpabilise quand on l’achète : moins de 10% du plastique est finalement recyclé, entre celui que tu ne jettes pas dans la bonne poubelle, et ce qui est complètement recyclable, … pour rappel, le meilleur déchet est toujours celui que l’on ne produit pas, du tout (si c’est quelqu’un d’autre qui le jette pour toi, c’est pareil, ça pollue)

 

5– 0% de COV / formaldéhyde à la maison

L’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur. Pourquoi ? tous les produits neufs, les meubles neufs, les produits nouveaux garnis de retardateur d’incendie, perturbateurs endocriniens, les plastiques, les produits ménagers que l’on utilise amènent leur lot de pollution.

Quand on sait que des milliers de personnes meurent de la pollution en France, autant opter pour la supprimer chez nous (on a supprimé la javel pour le savon noir, le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc… ), on a opté pour des produits plus naturels sans colle, sans vernis (on a fait une cuisine tout en bois, mais oui tout tout en bois, pas en médium, et finition huile de lin ), et on ne choisit que des produits de 2nd main ou des  produits naturels faits par un artisan (métal, bois). Plus cher ? globalement quand tu achètes que ce dont tu as (vraiment) besoin et 90% du temps d’occasion, c’est bien moins cher.

 

Passer des heures à s’entraîner, c’est bien . Mais si le but est d’être bien dans son corps, en plus d’être performant, autant essayer de ne pas s’empoisonner à côté ! En tous cas c’est une explication que je donne à cette saison sportive.

En ces moments un peu « hors du temps » – crise covid oblige- , où nos habitudes changent, autant essayer de changer celles qu’on reporte à plus tard..

 


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *