Home / Conseils et entraînements / Le triathlon, c’est pour tout le monde !

Le triathlon, c’est pour tout le monde !

tri gda

J’entends souvent des gens exprimer leur intérêt pour le triathlon, mais certaines idées les empêche de se lancer. Alors voici déjà quelques idées fausses que certains peuvent avoir.

1- Il existe tous types de triathlons pour les adultes :

Du format S ou découverte (500m natation/ 20 km de vélo/ 5 km de course à pied) au format Ironman (3,8km de natation / 180km de vélo / 42 km de course à pied), en passant par tous les autres bien sûr.  Tu préfères la nature, le trail ou le VTT : il existe également des formats nature du triathlon avec de la natation, du VTT et du trail ! Et cerise sur le gâteau, tu préfères faire du sport l’hiver (c’est rarement le cas ) : il y a les triathlons des neiges : trail sur la neige, VTT sur la neige et ski de fond.

Et on peut même participer en relais en équipe de 3 :  1 nageur, 1 cycliste et 1 coureur !

 

2-Tu n’es pas obligé d’être inscrit dans un club pour faire un triathlon

Tu peux participer à n’importe quelle course avec ou sans club. Tu peux essayer ton premier triathlon découverte en t’inscrivant avec un certificat médical seulement, et tu auras une licence journée. Facile !

Mais si tu y prends goût, c’est quand même super sympa de pouvoir s’entraîner avec des gens sympas, dans un club sympa, et de les retrouver sur les triathlons. C’est réserver à tout le monde, et je dirai même surtout à ceux qui débutent et veulent apprendre :).

La trifonction (sorte de maillots de bains des années 50) permet de ne pas se changer entre la natation le vélo et la course à pied. Elle n’est pas obligatoire du tout, mais bien pratique quand même.

3-Tu n’es pas obligé de t’entraîner tous les jours

La préparation d’un triathlon découverte ne demande pas le même entraînement qu’un Ironman. Tout dépend d’où l’on vient en sport, et ce que l’on veut faire. Je me souviens de mon premier triathlon découverte (500m de natation, 20 km de vélo, et 5 km de course à pied). Je découvrais le vélo et j’avais fait 3 sorties de 30 km, j’avais trouvé déjà énorme ! Et c’était bien suffisant pour prendre du plaisir le jour de la course.

 

Pour résumer, une préparation pour un format S (500 ou 750m de natation / 20 km de vélo / 5km de natation) ou M (1500m natation / 40 km de vélo/ 10 km de course à pied) avec un entraînement de chaque discipline une fois par semaine c’est déjà top !

4-tu ne sais pas nager / pédaler ou courir

Heureusement ! sinon ce serait trop facile. En fait, beaucoup de triathlètes ont au moins une discipline qu’ils ont dû apprendre ou travailler pour participer à des triathlons. Souvent, la natation est le point bloquant. Mais si on va à la piscine, s’entraîner, ça ne le sera plus ! Mais attention, en natation, pour progresser il ne faut pas faire juste des longueurs :).

 

Avec ça, maintenant à voir comment on s’entraîne pour un premier triathlon, et de quel matériel on pourra avoir besoin !

4 comments

  • Pingback: Comment faire du triathlon, si je ne sais pas nager ? | LUCIE CROISSANT
  • Hello,

    Je suis tombé sur se site par hasard, enfin en voulant me renseigner sur le triathlon en vue d’un première tentative sur distance M fin août, sans experience particulière de Triathlon, mais une petite experience en course à pied.

    Merci pour tes articles encourageants et optimistes. Cela me conforte sur le fait qu’avoir envie, être motivé, est bien l’essentiel, le reste viendra petit à petit.

    • Hello Nicolas,

      merci pour ton intérêt pour ces articles. Si en plus ça t’encourage, alors j’ai tout gagné, ça me fait plaisir.
      Entraîne toi bien pour fin aout, et surtout amuse toi bien !

      Tri fin aout : triathlon des gorges de l’ardèche ?

      Lucie

    • Hello,

      Etrange de revenir après 1 an sur ce blog, cette fois en recherchant des infos pour du swin run (un autre de tes articles), et de repenser à ce commentaire.

      Le M en 2016 c’était Chantilly, piètre performance, mais un beau souvenir : le cadre, le dépassement de soit, le partage ! Les gorges de l’ardèche en tri semble sublime, à faire :-)
      Depuis j’ai fait un L à Deauville en 2017. Je me suis inscrit dans un club, c’est agréable et motivant de partager sa passion avec d’autres sportifs.

      Pour 2018, j’ai beaucoup de projet : 1er ironman, 1er swinrun, trail. Il me faudra du bucolique sportif… avec seul objectif de prendre du plaisir et finir avant les barrières.

      Le triathlon me semblait inacessible… ma vision a bien changé depuis. Effectivement suivre des athlètes c’est encourageant et les petites conseils sont fort utile !

      Nicolas

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *