Home / Conseils et entraînements / J’ai appris de mes erreurs

J’ai appris de mes erreurs

cr pause

Je parle souvent d’entraînement « intelligent ». Ce n’est pas pour dire que les gens sont bêtes, c’est surtout comparé à ce que je faisais avant… quand je m’entraînais pour mes premiers Ironman. Avant je faisais tout sauf m’entraîner intelligemment. Alors si je peux partager ce que j’ai appris de mes erreurs..

Je pensais que :

1- Il fallait faire le plus de kilomètres et le plus d’heures possibles dans chaque sport

Pour le Norseman, j’ai dû m’entraîner en moyenne 2 fois par jour, voir 3…Avec des semaines sans journées de récup, en comptant les km de vélo, les km à pied, en natation… Je faisais quand même en peu de qualité : du fractionné en course à pied. Mais sinon, aucun plan d’entraînement construit, mis à part vouloir faire le plus d’heures possibles. Sans limites, cela signifie que dès que j’avais un créneau de libre, je me demandais si ce serait natation, vélo ou course à pied…

C’était sympa : avec les collègues le midi, avec le club le soir, le matin avant le travail… et des fois moins, quand le corps est fatigué…

Le problème avec le triathlon, c’est qu’on peut toujours s’entraîner plus. Si personne ne vous dit : » c’est bon, tu t’es déjà entraîné 3 fois dans chaque sport (ce qui est déjà beaucoup, quand tu n’es pas pro) cette semaine ». Pris sport par sport, ça ne fait pas beaucoup…

Surtout,je ne faisais pas assez de travail de qualité, en respectant différentes phases. Tous mes entraînements se ressemblaient globalement.

Quand on travaille de l’endurance, ça ne sert à rien de partir à fond et d’accélérer toute la sortie (sauf à fatiguer le corps et l’esprit), quand on travaille du fractionné, puissance, vélocité, ou autres (on sait pourquoi on le fait, combien de temps, combien de récupération, etc..).

Alors maintenant, je sais pourquoi je pars : je ne connais pas la vitesse moyenne de ma sortie (et de toutes façons peu importe, je pars super cool en échauffement pour ne pas me blesser, et je suis rapide seulement pendant mon fractionné ou ma phase de travail), et je rentre tranquille !

Je fais ce que mon coach me dit, et pas plus ! imagine, des fois j’ai l’impression de ne pas m’entraîner.. et pourtant, vu les perfs que je fais c’est que ça doit marcher :)

 

2-La récupération ce serait pour après

Imagine, une journée sans entraînement ! Impossible… je vais perdre l’occasion de faire des kilomètres..

C’est dur a priori de se dire que quand on ne s’entraîne pas, on progresse… enfin ça dépend aussi à quel niveau. En tout cas, je sais bien ce qu’est le sur entraînement, l’enchaînement des compétitions aux 4 coins de la France, de vouloir toutes les faire bien…

Maintenant, je sais que la phase de récupération fait parti de l’entraînement. Pour assimiler les séances faites les jours d’avant, pour être plus efficaces pour les prochaines séances, pour avoir l’envie, pour enlever le risque de se blesser…Et dans récupération, il n’y a pas que Canapé et TV (heureusement car je n’en ai pas), il y a aussi étirements, yoga, etc..

Donc non, la récupération c’est pas pour après, car sinon on sera blessé avant :)

 

3- Je pouvais faire autant de courses que je voulais dans la saison

Un raid de 5 jours, la semaine suivante un half ironman, et 15 jours après encore un half ironman, un embrunman, 2 xterra…pour finir avec des championnats du monde à Hawaï suivi de 10 jours non stop de raids au costa rica…oui oui, tout en ayant un travail bien sûr…

Ok pour faire plein de courses, mais si on accepte d’en considérer certaines comme des courses « objectifs » et d’autres comme des courses d’entraînement. Et puis de faire un choix (heureusement que j’ai un coach flex mais qui me dit aussi quand j’abuse un peu..)

Alors maintenant, qu’est ce qu’on met sous le travail de qualité ? Dans un prochain article !

2 comments

  • Tu résumes exactement ma façon de voir le triathlon et le fait de penser qu’on en fait jamais assez ! J’étais comme toi à toujours vouloir m’entraîner dès que j’avais un peu de temps libre. Mais depuis que j’ai pris un coach, je m’entraîne bcp mieux !
    Bonne continuation 😉

  • Hello Caro,

    merci pour ton message. Je suis contente de voir que c’est partagé !

    Bonne continuation également, et à bientôt peut être sur une course.

    Lucie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *