Home / Conseils et entraînements / Comment faire du triathlon, si je ne sais (n’aime) pas courir ?

Comment faire du triathlon, si je ne sais (n’aime) pas courir ?

cropped-montée-mont-thou.jpeg

Je vais vous avouer quelque chose : courir en ville ou dans un endroit un peu moche, le plus longtemps ou le plus vite possible, seule et sans objectif de séance particuliers ne m’a jamais vendu de rêve. Au contraire, ça a été la source de quelques unes de mes blessures, de ma non-progression, et surtout de mon non-plaisir. Maintenant, je sais ce qui rend une séance bien plus fun !

Vous n’aimez pas courir, ou vous voulez vous y mettre sans vous blesser et surtout vous voulez vous amuser, voici ce que j’en dis.

1-Faites un échauffement lent, très lent !

Si votre sortie consiste à partir à fond, accélérer, et continuer encore plus vite, cela risque de vous blesser, et surtout ne pas progresser. De plus, vous pensez peut-être améliorez votre vitesse générale, mais rapidement cela aura des limites : ce n’est pas très motivant, ça demandera beaucoup plus d’efforts et aura moins de résultats que de faire des variations de rythme après l’échauffement.

Apprenez à faire au minimum 20 min très lent d’échauffement. Ensuite variez votre vitesse,en faisant du fractionné par exemple. Le fractionné n’est pas synonyme de « difficile ». C’est d’ailleurs plus facile qu’un « footing à fond ». Comme votre échauffement est très lent, vous n’êtes pas du tout fatigué pour faire des variations de vitesses, quelles soient plus ou moins longues.

2-Variez les séances, parcours

Pour contrer la monotonie, essayez de varier soit le parcours, mais surtout le contenu de votre sortie course à pied, même si l’échauffement est un passage obligé.

Raison n°1 : le corps s’habitue à un effort. Si vous répétez un effort, il ne travaillera pas autant que la première fois : surprenez-le !

Raison n°2 : il y a tellement de possibilités, ce serait dommage de se lasser !

 

3-Mes 3 séances types

Si vous voulez commencer à changer de rythme, voici les 3 séances types à faire dans une semaine, ou à varier en fonction des semaines.

-du fractionné court ou VMA:

exemples :

(30″ rapide / 30″ récupération)à répéter en série de 4*(30/30) à 24*(30/30)==> tout est possible

10*(1″rapide /1″récupération)

 

-du fractionné long ou seuil (plus lent évidemment que la VMA) : 

exemples en pyramide :

2″ rapide / 1″ récup- 3″ rapide/1″ récup-4″rapide/1″récup

exemples en bloc :

3*(6 à 10″)

 

-une sortie de footing très lent, ce que l’on appelle endurance fondamentale (ce n’est pas du tout la peine d’aller le plus vite possible, c’est même contre indiqué)

 

 

Variantes possibles : séances de montées, escaliers, piste, etc…

 

 

Et pour plus de fun : courrez avec des gens sympas, dans un endroit sympa ! Sur une séance de fractionné, vous pouvez partir avec tous les niveaux, car l’échauffement est très lent. Puis faire votre séance de fractionné à votre rythme et finir par 5 à 10 min dé récupération ensemble.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *